Chaînes d’approvisionnement : la baisse des tensions se poursuit

Graphique de la semaine

L’accélération de l’inflation depuis 2021 est notamment liée aux difficultés d’approvisionnement et à l’explosion des coûts logistiques. Dans ce domaine, plusieurs indicateurs peuvent être regardés, notamment les coûts de transport et les délais de livraison issus d’enquêtes menées auprès des entreprises.

La Réserve Fédérale de New York a construit un indicateur synthétique de ces différentes mesures pour les principales économies de la planète. Cet indicateur semble montrer que le pire est maintenant clairement derrière nous, même s’il demeure à un niveau supérieur aux points hauts de l’avant-Covid.

NOTRE ANALYSE

Aux États-Unis, les prix des biens hors alimentation et énergie ont ralenti depuis le mois de février, deux mois après le pic observé sur les tensions des chaînes d’approvisionnement. Après un sommet à 7,7%, l’inflation sur le prix des biens n’est plus que de 5,4%. La normalisation progressive des chaînes d’approvisionnement devrait permettre à ce chiffre de poursuivre sa décrue. Pour autant, cela ne permettra pas de résoudre de manière globale le problème de l’inflation aux États-Unis, qui provient aujourd’hui davantage des services.

 

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 9 septembre 2022 et est susceptible de changer.

Voir aussi : https://latribune.lazardfreresgestion.fr/inflation-americaine-le-passage-du-pic-ne-signifie-pas-la-fin-de-linflation/

***

 

Information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS


-- PDF --